carne


carne

carne [ karn ] n. f.
• 1835; it. carne « viande »
1Fam. Viande de mauvaise qualité ( barbaque) ou très dure ( semelle). « Cette carne bouillie des conserves » (Goncourt).
2Fam. et vieilli Vieux cheval. Une vieille carne. rosse.
Personne (en général, femme) méchante, désagréable, insupportable. chameau, rosse, vache. Cette sale carne. Appellatif injurieux Vieille carne !

carne nom féminin (normand carne, charogne, de l'ancien normand carn, viande) Populaire. Viande coriace, de mauvaise qualité. Vieux. Mauvais cheval, rosse. Terme d'injure désignant quelqu'un de méchant, d'agressif.

carne
n. f. Fam.
d1./d Viande de mauvaise qualité, dure.
d2./d Mauvais cheval.

I.
⇒CARNE1, subst. fém.
TECHNOL. Angle saillant d'une pièce d'architecture ou de menuiserie : pierre, tablette, etc. (cf. Ac. 1798-1932).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Début XIIe s. anglo-norm. carne « pivot (sur lequel repose la terre) » (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, Canticum Annae Matris Samuelis, verset 13 [cardines terrae]); 1442 pic. quarne « angle saillant d'un ouvrage » (Béthune, ap. LA FONS, Gloss. ms. Bibl. Amiens ds GDF.); 1611 carne (COTGR.); cf. 1674 (MOL., Mal. im., I, 2 ds ROB.); bien attesté à l'époque class.; actuellement lang. techn. de la construction. Forme normanno-picarde du francien charne attesté par son dér. charnière.
II.
⇒CARNE2, subst. fém.
A.— 1. Péj. Viande coriace, de mauvaise qualité. De la barbaque de chameau, de la carne de singe (CENDRARS, L'Homme foudroyé, 1945, p. 66; cf. aussi bidoche ex. 1).
P. métaph. Souvenirs mâchurés, carne restée aux canines (VALÉRY, Correspondance [avec Gide], 1894, p. 215).
2. P. ext., pop.
a) Viande :
1. Les pionniers boufferaient du poulet! ...
(...) La carne c'est bon pour la croissance! ...
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 592.
b) Chair humaine :
2. Tas d'ex-voto de carne impure,
Charnier d'élus pour les cieux.
T. CORBIÈRE, Les Amours jaunes, 1873, p. 170.
B.— P. méton., péj.
1. Cheval de mauvais rendement (parce que rétif ou affaibli par l'âge, la maladie); p. ext. toute bête difficilement utilisable (vache notamment). (Quasi-) synon. rosse :
3. — C'est une carne de remonte, avait-il dit [le marquis à Angèle], un méchant bourrin osseux, vachard et dont l'arrière-main est celle d'un lièvre. C'est ça votre crack?
P. VIALAR, La Chasse aux hommes, La Bête de chasse, 1952, p. 14.
P. anal. Entend(re) galoper les lourdes carnes des idées (FARGUE, Le Piéton de Paris, 1939, p. 11).
2. Personne qui se conduit mal, qui use de mauvais procédés envers les autres; en partic. femme de mauvaise vie. (Quasi-) synon. carogne, charogne :
4. Une femme mignonne comme ça... vous faire des tours de cochon! ... Des pigeons, dis donc! ... Des pigeons! ... Et dire que c'te carne-là, elle était p't-êt'e plate comme une punaise!
BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 51.
[En exclam. injurieuse] Petite carne! sale carne! vieille carne! Fille de paysan! garce! carne! (POURRAT, Gaspard des montagnes, À la belle bergère, 1925, p. 72); cré carne... salope (AYMÉ, Le Puits aux images, 1932, p. 12).
Rem. S'emploie aussi adj. Assez carne, mesquin, envieux et sournois (CÉLINE, op. cit., p. 418); le plus sale, le plus rétif et le plus carne (GENEVOIX, L'Assassin, 1948, p. 68).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. 1835, 20 sept. arg. carne (Raspail ds Le Réformateur, p. 2 : Carne. Viande); en partic. 1836 (F. VIDOCQ, Les Voleurs, p. 59 : Carne. Viande gâtée); 1873 carne « chair humaine », supra; 1880 cargne « id. » (A. HUMBERT, Mon bagne, p. 116 : défends ta cargne! « défends-toi »); 2. 1842 pop. « personne méchante » en partic. à propos d'une femme de mauvaise vie (SUE, Les Mystères de Paris, t. 6, p. 72 : Et moi je lui ferais faire un plongeon dans la vase [à ta maîtresse] [...] je la renfoncerais dedans à coups de soulier ... la carne); 3. 1867 (A. DELVAU, Dict. de la lang. verte, p. 76 : Carne [...] cheval de mauvaise allure). 1 empr. au norm. carne « id. » (MOISY; DUM.; 1823, Orne ds Mém. de la Soc. Antiq. de France, t. 4, p. 320) soit collectif de l'a. norm. carn « viande », correspondant à l'a. fr. char(n) (EWFS2) soit apocope arg. et récente de carnage par la chute du suff. (FEW t. 2, s.v. caro, p. 392; cf. permission-perme); à l'appui de cette hyp. le lorr. carnage dès 1807 au sens de « mauvaise viande ». L'antériorité du norm. en rapport à l'arg. fr., rend cette hyp. préférable à celle d'un empr. à l'ital. carne « viande » (DG; DAUZAT 1968; DEI; ROB.; Dauzat ds Et. de Lang. fr., les mots d'empr. de l'arg., arg. anc., p. 271; attesté aux XIIIe-XIVe s. DANTE, XXVII-4 ds BATT.) par l'intermédiaire des galériens de la Méditerranée (R. Philol. fr., t. 25, p. 186; t. 27, p. 71) ou par les anciens soldats de la Révolution et de l'Empire (Dauzat, loc. cit.); la vaste extension géographique de carne s'explique par sa diffusion à partir de l'arg. parisien. 2 et 3 p. anal. à partir de 1, cf. aussi le développement de haridelle Cargne, croisement de cagne et de carne. Fréq. abs. littér. :64. Bbg. DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 271. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 216. — SAIN. Lang. par. 1920, passim.

1. carne [kaʀn] n. f.
ÉTYM. Déb. XIIe; mot normanno-picard, « pivot ».
Vx ou techn. Angle saillant d'une pierre, d'une construction, d'un meuble. Coin. || La carne d'une table.
0 (…) je me suis donné un grand coup de la tête contre la carne d'un volet.
Molière, le Malade imaginaire, I, 2.
————————
2. carne [kaʀn] n. f.
ÉTYM. 1835, Raspail; ital. carne « viande ».
Familier.
1 Viande de mauvaise qualité ( fam. Barbaque) ou très dure ( Semelle). || « Cette carne bouillie des conserves » (Goncourt).
2 Vieilli. Vieux cheval. || Une vieille carne…Personne d'aspect misérable. Rosse.
1 — C'est ma tante Claire qui a l'air d'une carne ce matin… Dis monsieur, est-ce que c'est vrai que tu vas lui chauffer les pieds, la nuit ?
Zola, le Ventre de Paris, t. I, p. 191 (1875).
Personne (en général, femme) méchante, désagréable, insupportable. Chameau, rosse, vache. || La sale carne.(Appellatif injurieux). || Vieille carne !
2 Aussitôt Mme Cloche a-t-elle disparu au coin de la rue que Mme Belhôtel numéro 2 réapparaît :
— Partie, la vieille carne ? — Oui, partie.
R. Queneau, le Chiendent, p. 65 (1932).
Adj. Vieilli. Qui adopte un comportement désagréable vis-à-vis des autres. Vache; rosse.
3 Cependant, Tirette raconte les avanies que lui a fait subir, pendant vingt et un jours, l'humeur agressive d'un certain commandant-major :
— C'gros cochon, c'était, mon vieux, tout c'qu'y a d'plus carne sur terre.
H. Barbusse, le Feu, t. II, p. 25 (1917).
DÉR. V. Carnier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Carne — Saltar a navegación, búsqueda Mezclas de diversas carnes: bovina, porcina y de pollo …   Wikipedia Español

  • carné — carne [ karn ] n. f. • 1835; it. carne « viande » 1 ♦ Fam. Viande de mauvaise qualité (⇒ barbaque) ou très dure (⇒ semelle). « Cette carne bouillie des conserves » (Goncourt). 2 ♦ Fam. et vieilli …   Encyclopédie Universelle

  • carne — sustantivo femenino 1. (no contable) Parte blanda y muscular del cuerpo del hombre y los animales: Los bebés tienen la carne rosada. Si no haces deporte se te pondrá la carne floja. 2. (no contable) Carne de los animales usada como alimento, en… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • carne — CÁRNE, cărnuri, s.f. 1. Nume dat ţesutului muscular al corpului omenesc sau al animalelor împreună cu ţesuturile la care aderă. ♢ Carne de tun = masă de militari trimişi pe front spre a lupta şi care sunt expuşi măcelului, cu pierderi mari de… …   Dicționar Român

  • Carne — or Carné is a surname, and may refer to* Sir Edward Carne * Elizabeth Catherine Thomas Carne * James Carne * Jean Carne * John Carne * Joseph Carne * Joseph Edmund Carne * Judy Carne * Marcel Carné * Rick Carne * Warren Carne * Willie Carneee… …   Wikipedia

  • CARNÉ (M.) — Marcel CARNÉ 1909 1996 La coquetterie de Marcel Carné consistait à tricher sur son âge, non pour se rajeunir, mais pour se donner quatre années de plus (il est mort en novembre 1996, à l’âge de quatre vingt sept ans). Ce souci lui venait sans… …   Encyclopédie Universelle

  • Carne — oder Carné ist der Name mehrerer Orte und Personen: Carne ist der Name: einer antiken Stadt in Phönizien, siehe Karnos Carne ist der Familienname folgender Personen: Edward Carne (ca. 1500 1561), Waliser Gelehrter und Diplomat Elizabeth Carne… …   Deutsch Wikipedia

  • carne — carne, carne de gallina expr. susto, sorpresa. ❙ «Se le hizo un nudo en la garganta y se le puso carne de gallina...» Andreu Martín, Amores que matan, ¿y qué? 2. carne muerta s. cadáver, muerto. ❙ «Lola, la propietaria del bar del pueblo se lo… …   Diccionario del Argot "El Sohez"

  • Carné — Saltar a navegación, búsqueda Carné (del francés carnet) se puede referir a: Documentos Carné de identidad (también llamado documento de identidad) Carné electrónico (versión electrónica del DNI electrónico) Carné de conducir (también llamada… …   Wikipedia Español

  • carne — 1. (kar n ) s. f. 1°   Angle saillant d une pierre, d une table, etc. •   Je me suis donné un grand coup à la tête contre la carne d un volet, MOL. Mal. im. I, 2. 2°   Terme de maître d écriture. Évidement du tuyau ou du canon de la plume.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré